fond
Menu général
    Accueil
    Informations grand public / victimes
   Informations professionnelles
   FIVA : Organisation et financement
Rubriques
   Qui peut être indemnisé?
   Que faire pour être indemnisé?
   Traitement de l'indemnisation
   Contenu de l'offre
   Délais de l'offre
   Refus de l'offre
   Délais de prescription
   En cas d'aggravation
   Agir contre son employeur
   Fiscalité de l'indemnisation
Documents / téléchargements
   Formulaire et notice de demande
       d'indemnisation Victime

   Formulaire de demande
       d'indemnisation Aggravation de l'état
       de santé
   Formulaire et notice de demande
       d'indemnisation Ayants droit
   Questionnaire du FIVA
   Questionnaire CECEA
   Modalité d'envoi de votre dossier
   Présentation du barème indicatif
   Information aux personnes -
       Etude épidémiologique INVS
Agir contre son employeur


Le caractère professionnel de votre maladie a été reconnu par votre organisme de sécurité sociale (c'est-à-dire, en règle générale, votre caisse primaire d'assurance maladie) et cet organisme vous a versé un capital ou vous verse une rente.

Vous souhaitez qu'un recours soit engagé devant le tribunal des affaires de sécurité sociale afin d'obtenir la reconnaissance de la faute inexcusable de votre employeur.

Attention, ce recours doit être engagé dans les deux ans à compter de :
  • La réception de la lettre de votre organisme social reconnaissant le caractère professionnel de la maladie;
  • ou de la date de fin des indemnités journalières versées par votre organisme de sécurité sociale,
  • ou de la cessation du travail liée à la maladie.

1. Vous avez été indemnisé par le FIVA.

  • Le FIVA, qui se trouve subrogé dans vos droits, peut saisir le tribunal, s'il dispose d'éléments de preuve suffisants pour engager cette procédure, c'est-à-dire de documents et/ou d'attestations permettant de comprendre votre travail et les conditions dans lesquelles vous avez été exposé à l'amiante chez cet employeur.

    Vous devez adresser, dès que possible, ces éléments de preuve au FIVA.

    En cas de recours engagé par le FIVA, vous serez tenu informé du suivi de la procédure et de son issue. Vous pouvez assister à l'audience mais vous n'y êtes pas obligé.

    Dans ce cas les frais de procédure sont entièrement supportés par le FIVA.

  • Vous pouvez également engager, vous-même, la procédure en reconnaissance de la faute inexcusable de l'employeur. Dans ce cas, vous devez en informer le FIVA, sous peine de sanctions pénales.

    Le FIVA interviendra à l'instance afin d'obtenir le remboursement des sommes qu'il vous a versées, et de solliciter le cas échéant le versement à votre profit d'une indemnité complémentaire (majoration de rente, indemnité forfaitaire.

  • Attention, une condamnation de l'employeur pour faute inexcusable ne donne pas forcément droit à une indemnisation complémentaire. Les sommes versées par le FIVA seront prises en compte afin de déterminer si vous avez droit à cette indemnité (application du principe selon lequel un même préjudice ne saurait être indemnisé deux fois).

    Si la faute inexcusable de l'employeur n'est pas reconnue par la juridiction, cela ne remet pas en cause l'indemnisation que le FIVA vous a déjà versée.

2. Vous avez saisi le FIVA mais n'avez pas encore été indemnisé par lui.

Vous pouvez engager, vous-même, la procédure en reconnaissance de la faute inexcusable de l'employeur.

Vous devez également tenir informer le FIVA du déroulement de cette procédure.

3. Vous avez saisi le FIVA, mais n'avez pas accepté son offre d'indemnisation, ou vous n'entendez plus vous faire indemniser par lui.

Vous pouvez engager la procédure en reconnaissance de la faute inexcusable de l'employeur.

Vous devez tenir informer le FIVA du déroulement de cette procédure, si vous n'avez pas expressément indiqué au FIVA que vous renonciez à vous faire indemniser par celui-ci.


Suite : L’indemnisation versée par le FIVA est-elle imposable ?

Actualités au 22/09/2017

Rentes :

Le paiement des rentes échues au 3e trimestre 2017 interviendra le 2 octobre.


Mise en oeuvre du délai de prescription pour les demandes d'indemnisation :

Le FIVA vous informe que les premières échéances de la prescription décennale (article 92 de la LFSS du 20/12/2010) interviendront à partir du 2 janvier 2014 et tout au long de l'année en cours, ainsi que pour les années à venir.

La mise en oeuvre de la prescription pour les demandes d'indemnisation ne modifiera aucunement la procédure de traitement des dossiers actuellement suivie par le FIVA.

Les victimes et ayants droit concernés par ce dispositif sont invités à saisir le FIVA au moyen des formulaires « Victime », « Aggravation de l'état de santé » ou « Ayant droit » téléchargeables sur ce site (rubrique « Documents/téléchargements ») afin de garantir la recevabilité de leurs demandes.

Pour plus de précision et des exemples, les modalités détaillées d'application de la prescription sont consultables à partir de ce lien : Les délais de prescription


Attention : le FIVA constate que de nombreux paiements d'indemnisation et de rente n'ont pu être exécutés par les banques. Les bénéficiaires doivent vérifier auprès de leurs banques que leurs coordonnées bancaires n'ont pas été modifiées.
En cas de modification, il conviendra d'adresser au FIVA - Service financier le nouveau RIB.


Vous pouvez adresser votre demande au FIVA sans intermédiaire : les informations sont disponibles sur ce site, rubrique « informations grand public/victimes ».
La procédure est gratuite.

FIVA - Fonds d'Indemnisation des Victimes de l'Amiante - 36, avenue du Général de Gaulle, 93175 Bagnolet Cedex - Mentions légales
contact@fiva.fr