fond
Menu général
    Accueil
    Informations grand public / victimes
   Informations professionnelles
   FIVA : Organisation et financement
    Marchés publics
Amiante :
présentation, risques et législation
   Qu'est-ce que l'amiante?
   Les maladies occasionnées
        par l'amiante
   Les réponses juridiques
        à la dangerosité du produit
Rubriques
   Qui peut être indemnisé?
   Que faire pour être indemnisé?
   Traitement de l'indemnisation
   Contenu de l'offre
   Délais de l'offre
   Refus de l'offre
   Délais de prescription
   En cas d'aggravation
   Agir contre son employeur
   Fiscalité de l'indemnisation
   Registre des actes du FIVA
   Associations d'aide aux victimes
Documents en téléchargement
   Formulaire et notice de demande
          d'indemnisation Victime
   Formulaire Aggravation
          de l'état de santé
   Formulaire et notice de demande
          d'indemnisation Ayants droit
   Formulaire Ayants droit
   Notice Ayants droit
   Questionnaire concernant
          l'exposition à l'amiante
   Questionnaire de la CECEA
   Modalité d'envoi de votre dossier
   Présentation du barème indicatif
   Barème médical du FIVA
   Information aux personnes -
          Etude épidémiologique INVS
   Brochure du FIVA 2e édition
          
Agir contre son employeur


Le caractère professionnel de votre maladie a été reconnu par votre organisme de sécurité sociale (c'est-à-dire, en règle générale, votre caisse primaire d'assurance maladie) et cet organisme vous a versé un capital ou vous verse une rente.

Vous souhaitez qu'un recours soit engagé devant le tribunal des affaires de sécurité sociale afin d'obtenir la reconnaissance de la faute inexcusable de votre employeur.

Attention, ce recours doit être engagé dans les deux ans à compter de :
  • La réception de la lettre de votre organisme social reconnaissant le caractère professionnel de la maladie;
  • ou de la date de fin des indemnités journalières versées par votre organisme de sécurité sociale,
  • ou de la cessation du travail liée à la maladie.

1. Vous avez été indemnisé par le FIVA.

  • Le FIVA, qui se trouve subrogé dans vos droits, peut saisir le tribunal, s'il dispose d'éléments de preuve suffisants pour engager cette procédure, c'est-à-dire de documents et/ou d'attestations permettant de comprendre votre travail et les conditions dans lesquelles vous avez été exposé à l'amiante chez cet employeur.

    Vous devez adresser, dès que possible, ces éléments de preuve au FIVA.

    En cas de recours engagé par le FIVA, vous serez tenu informé du suivi de la procédure et de son issue. Vous pouvez assister à l'audience mais vous n'y êtes pas obligé.

    Dans ce cas les frais de procédure sont entièrement supportés par le FIVA.

  • Vous pouvez également engager, vous-même, la procédure en reconnaissance de la faute inexcusable de l'employeur. Dans ce cas, vous devez en informer le FIVA, sous peine de sanctions pénales.

    Le FIVA interviendra à l'instance afin d'obtenir le remboursement des sommes qu'il vous a versées, et de solliciter le cas échéant le versement à votre profit d'une indemnité complémentaire (majoration de rente, indemnité forfaitaire.

  • Attention, une condamnation de l'employeur pour faute inexcusable ne donne pas forcément droit à une indemnisation complémentaire. Les sommes versées par le FIVA seront prises en compte afin de déterminer si vous avez droit à cette indemnité (application du principe selon lequel un même préjudice ne saurait être indemnisé deux fois).

    Si la faute inexcusable de l'employeur n'est pas reconnue par la juridiction, cela ne remet pas en cause l'indemnisation que le FIVA vous a déjà versée.

2. Vous avez saisi le FIVA mais n'avez pas encore été indemnisé par lui.

Vous pouvez engager, vous-même, la procédure en reconnaissance de la faute inexcusable de l'employeur.

Vous devez également tenir informer le FIVA du déroulement de cette procédure.

3. Vous avez saisi le FIVA, mais n'avez pas accepté son offre d'indemnisation, ou vous n'entendez plus vous faire indemniser par lui.

Vous pouvez engager la procédure en reconnaissance de la faute inexcusable de l'employeur.

Vous devez tenir informer le FIVA du déroulement de cette procédure, si vous n'avez pas expressément indiqué au FIVA que vous renonciez à vous faire indemniser par celui-ci.


Suite : L’indemnisation versée par le FIVA est-elle imposable ?

Actualités au 23/09/2021

PAIEMENT DES RENTES

Le paiement des rentes échues
le 30/09/2021 interviendra le 01/10/2021.


NOUS REJOINDRE

Découvrez toutes nos opportunités
de recrutement !

La liste des offres d'emplois est régulièrement mis à jour. Cliquez sur le lien ci-après pour en prendre connaissance : Recrutement


ENQUETE DE SATISFACTION 2020

99,5 % des victimes atteintes de pathologies graves interrogées sont satisfaites de la qualité du service rendu par le FIVA.
Principaux résultats de l'enquete de satisfaction


Partenariat avec Santé publique France (SPF) et l’Institut inter-universitaire de médecine du travail de Paris Ile-de-France (IIMTPIF)

Le FIVA a signé une nouvelle convention de collaboration dans le cadre du Programme National de Surveillance du Mésothéliome (PNSM) entrée en vigueur en septembre dernier.
Cette collaboration, basée sur des échanges de données, vise à affiner la connaissance épidémiologique des malades atteints de mésothéliome.


ACCÈS AUX DROITS

Toutes les victimes de l'amiante peuvent être indemnisées, quel que soit leur régime social : régime général de la Sécurité sociale, MSA, régime des Mines, SGA-Défense, EDF/GDF, SNCF, etc.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un avocat pour saisir le FIVA.


FIVA - Fonds d'Indemnisation des Victimes de l'Amiante - Tour Altaïs - 1 Place Aimé Césaire, 93102 MONTREUIL CEDEX -
Mentions légales - Politique de confidentialité
contact@fiva.fr